Le magazine de Dominique

Un site utilisant unblog.fr

27 novembre 2014

Conséquences de l’union libre

Classé dans : Vie quotidienne — titoune3373 @ 17 h 45 min

Naissance d’un enfant

Lorsque les parents ne sont pas mariés entre eux, la filiation s’établit différemment à l’égard du père et de la mère.

Un livret de famille peut être remis à leur demande au père et à la mère d’un enfant si les noms des parents figurent dans l’acte de naissance.

Effets sur le logement

Logement loué

Les effets sur le logement dépendent si un seul ou les 2 concubins est (ou sont) titulaire(s) du bail.

Logement acheté

En cas d’acquisition d’un logement par les 2 concubins, ils sont considérés comme propriétaires indivis du logement par moitié (sauf en cas de répartition différente prévue dans l’acte d’achat).

En cas d’acquisition par un seul concubin, l’autre concubin n’a aucun droit sur le logement.

Effets sur les biens

Les biens acquis par les concubins leur sont personnels.

Prestations sociales

Bénéfice des prestations de la sécurité sociale

Les concubins peuvent bénéficier de prestations concernant la sécurité sociale, si l’un des concubins est ayant-droit d’un assuré social et qu’il est à sa charge effective, totale et permanente. Il bénéficie :

  • de l’assurance maladie maternité en qualité d’ ayant droit,
  • en cas de décès du concubin, de la sécurité sociale pendant 1 an ou jusqu’à ce que le dernier enfant à charge ait atteint l’âge de 3 ans.

Bénéfice des allocations familiales

Seule compte la notion de foyer, que l’intéressé soit marié ou pas.

Toute personne qui a la charge d’au moins un enfant peut prétendre aux prestations.

Effets en matière fiscale

Déclaration des revenus

Les concubins déclarent séparément leurs revenus.

En matière successorale

En matière de droit successoral, le concubin survivant est fiscalement considéré comme un étranger. Ils doivent régler les droits de succession et de donation. Il bénéficie d’abattement sur les droits de successions et de donations.

certificat de concubinage

Classé dans : Vie quotidienne — titoune3373 @ 17 h 35 min

Si votre mairie délivre ce document

Il convient de se renseigner auprès des services municipaux pour connaître les pièces à fournir. Il pourra notamment vous être demandé :

  • un justificatif d’identité (carte d’identité, passeport),
  • et des justificatifs de domicile (quittance de loyer, facture de téléphone …).

Votre mairie peut vous demander d’autres éléments, comme la présence ou l’attestation de témoins par exemple.

Le certificat est gratuit et le délai de délivrance varie selon les communes.

Si votre mairie ne délivre pas ce document

Il faudra alors présenter aux organismes une déclaration sur l’honneursignée par les 2 concubins.

Fin du concubinage

Il n’y a pas de démarche à faire pour faire annuler le certificat de concubinage, car il ne s’agit que d’une attestation sur l’honneur sans valeur juridique.

Chodo antillais

Classé dans : Cuisines — titoune3373 @ 17 h 18 min

Chodo

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 1 L de lait demi écrémé
- 100g de sucre en poudre
- 4 oeufs
- 1 petit bâton de cannelle (ou 1 pincée de cannelle moulue)
- 1 pincée de noix de muscade rapée
- 1 gousse de vanille
- le zeste d’un citron vert

Préparation :
* Dans une casserole, mélanger le lait et le sucre, ajouter le zeste de citron, la cannelle et la gousse de vanille fendue en deux dans le sens de la longueur, porter à ébullition en remuant.
* Retirer du feu, sortir la gousse et en ôter en grains à l’aide d’une pointe de couteau, les mettre dans le lait. Jeter la gousse de vanille, le bâton de cannelle et le zeste de citron.
* Dans un bol, casser les oeufs et les battre, ajouter un peu de lait chaud, mélanger et ajouter au contenu de la casserole. Ajouter la noix de muscade moulue et mélanger. Chauffer ensuite à feu doux, en mélangeant, sans faire bouillir. Remuer sans cesse jusqu’à ce que la crème épaississe.
* Servir chaud dans des verres ou petits bols, accompagné de pain doux (gâteau typique créole), ou à défaut avec un quatre quart.

Le chaudeau peut aussi se parfumer au chocolat, mais vous ne sentirez pas autant la saveur des épices…

Comment enlever la moisissure sur les murs

Classé dans : Trucs et astuces de grand mere — titoune3373 @ 17 h 05 min

Dangereuse pour la santé, la moisissure sur les murs doit absolument être évitée. Elle peut être la cause de problèmes respiratoires comme l’asthme. Ces champignons sont plus souvent présents dans les pièces humides comme la salle de bain, la cave ou la cuisine. Le vinaigre blanc va éliminer les taches de moisissures et l’huile essentielle de Tea tree (arbre à thé) est antifongique, elle va détruire les champignons.

Astuce de grand-mère

  1. Retirez le maximum de moisissure à l’aide d’une éponge ou brosse imbibée de vinaigre blanc.
  2. Nettoyez délicatement le mur du haut vers le bas.
  3. Diluez dans un vaporisateur le vinaigre blanc avec l’eau.
  4. Ajoutez-y l’huile essentielle.
  5. Vaporisez ce nettoyant directement sur la moisissure.
  6. Laissez agir plusieurs heures et essuyez avec un chiffon doux.
  7. Renouvelez l’opération et laissez sécher. Ne rincez pas.

Ingrédients

  • 300 ml de vinaigre blanc
  • 200 ml d’eau
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Tea trea (facultatif)

Faire briller sa baignoire

Classé dans : Trucs et astuces de grand mere — titoune3373 @ 16 h 40 min

Pour faire briller sa baignoire, il faut bien la mouiller partout avec de l’eau très chaude. Verser ensuite beaucoup d’essence térébenthine sur un chiffon très doux.

Il n’est pas nécessaire de frotter, il faut juste en passer partout et rincer à l’eau claire. On peut éviter de rincer mais l’odeur peut déranger.

— Autre truc —

Quand une baignoire commence à avoir un certain âge, même si elle est propre, elle devient terne.

On peut lui redonner un coup d’éclat et la faire briller simplement en passant un chiffon imbibé d’essence térébenthine sur toute la surface. Bien ventiler la pièce lors de cette opération.

Banque nickel

Classé dans : Vie quotidienne — titoune3373 @ 16 h 32 min

compte nickel

 

SANS BANQUE, AU PRIX JUSTE, SIMPLE, FACILE À OUVRIR ET À CLÔTURER…

Compte-Nickel s’avère très utile dans de nombreuses circonstances ou pour de nouveaux usages  

Le grand zouk live, spécial KASSAV

Classé dans : Evenements — titoune3373 @ 16 h 04 min

On remet ça … LE ZOUK encore et encore se sera mon dernier concert dans l événementiel à Bordeaux………le live se sera avec le groupe Zouk system numéro 1 a bordeaux … Will Guadastyle Prod & H 36 presente LE GRAND ZOUK LIVE Spécial KASSAV , toutes les tubes du groupe mythique antillais sera interprété sur scene par les musiciens de zouk system avec en renforts des jeunes talents venu de toulouse et paris ….ZOUK LA C SEL MEDIKAMEN NOU NI …SA KAY CHOOOOOOO!!!! <<<< Un conseil Reservez vos Places Disponibles AUCHAN / LECLERC.

 

Grand zouk live

 

Mix zouk by Dj kage

Classé dans : Accueil — titoune3373 @ 15 h 04 min

Dynamo : magicien de l’impossible

Classé dans : Loisirs et passions — titoune3373 @ 14 h 15 min

article-2169141-13F07F28000005DC-568_468x435

J’ai decouvert ce magicien il n’y a pas longtemps, il s’appelle Dynamo, le connaissez vous ? et quand pensez vous ?

Image de prévisualisation YouTube

[CLIP ZOUK] BUDDY LOVE – KITE MIZIK LA WOULE – 2014 (LE CLIP OFFICIEL)

Classé dans : Musiques — titoune3373 @ 11 h 51 min
Image de prévisualisation YouTube

Film LUCY

Classé dans : Cinéma — titoune3373 @ 11 h 44 min

324245.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Qu’avez vous pensez du film LUCY ?

Les origines du Zouk

Classé dans : Musiques — titoune3373 @ 11 h 14 min
Kassav- zouk la sé sel medikamen nou ni !!!
rss accueil Actu TANGO culture agenda Cd salsa ARTISTES festivals stages bars voyages Google+ facebook Tweeter RSS

ORIGINE DU ZOUK

Au même titre que le créole qui est un mélange de différentes langues, le Zouk est une musique dont les influences multiples sont puisées dans la diversité des musiques caribéennes.
Depuis sa création en 1974, il reste la musique la plus populaire des Antilles. Il représente, aujourd’hui, le ciment de l’identité antillaise. De plus, il caractérise l’émancipation de tout un peuple, qui a su réinventer sa propre musique.

Mais d’où vient le mot « zouk » ?

Il existe plusieurs versions contradictoires à propos de l’origine du mot « zouk » ainsi que sur sa véritable date de création.
Dans le dictionnaire Le Petit Robert, il est écrit que la dénomination zouk « musique de danse très rythmée, originaire des petites Antilles » n’est apparue que dans les années 1980. Cependant, le célèbre percussionniste martiniquais Henri Guedon, indique que durant les années 1960, le mot « zouk » faisait référence à des lieux de danse réservés aux plus pauvres.

Certains parlent d’une origine haïtienne du mot : bien avant les grands morceaux de zouk, dans un des albums du groupe haïtien Skasha, il y avait un titre nommé « souke ». D’autres racontent que le mot zouk vient d’une contraction du mot « mazouke » qui fait référence à la danse mazurka.
Si la provenance étymologique du mot « zouk » demeure encore aujourd’hui chargée de mystères, ce n’est pas le cas en ce qui concerne son origine musicale. La majorité des gens situent de la même manière sa paternité.

A l’origine de la musique zouk : Kassav’ (La cassave, galette de farine de manioc, à l’origine du nom du célèbre groupe).
Parler de la naissance du zouk revient à parler de la création du groupe Kassav’. Pour la majorité des Antillais, c’est ce groupe musical qui a créé les bases fondamentales et donné sa couleur musicale au Zouk.

L’histoire du zouk commence avec la rencontre en 1979, de deux personnages emblématiques de la musique antillaise. Pierre Édouard Décimus, musicien dans un orchestre de danse, « les vikings de la Guadeloupe », et Freddy Marshall, découvreur de talents, se rencontrent dans le but de donner un nouveau souffle à la musique locale. A l’époque, les rythmes les plus écoutés sont le gwo ka, La Biguine, le Compas et la musique des « vidés », aux rythmes soutenus et entraînants, jouée pendant le carnaval aux Antilles.

Une idée de génie

C’est en écoutant cette musique populaire du carnaval que Pierre Édouard Décimus eut l’idée de l’adapter aux récentes techniques musicales. A l’aide de son magnétophone, il se mit à enregistrer les sons joués dans les « vidés » qu’il allait ensuite retravailler dans son studio situé à Grand camp, afin de créer de nouveaux sons s’inspirant de l’ambiance musicale du carnaval.C’est à ce moment qu’il rencontre Freddy Marshall, qui apportera sa touche musicale à ce projet.

  • Naissance du groupe Kassav’

Les deux hommes rencontrent, par la suite, Jacob Desvarieux, guitariste de studio confirmé. Peu de temps après, George Décimus bassiste, qui est le frère de Pierre Édouard Décimus les rejoint. C’est ainsi que naît le groupe Kassav’.
L’année suivante, ce groupe ainsi constitué, sort un album appelé love and ka danse. Un nouveau genre musical est né : le zouk. Sa base harmonique est fondée sur deux ou trois accords en apparence simples, mais révèle sa richesse dans unesuperposition rythmique (percussions, riff de guitare, section de cuivres et cœurs.) Très vite, l’apparition de nouveaux sons, surtout au niveau des basses, des claviers et cuivres donne à cette musique un air de modernité et surtout de fête, qui en fait une musique vivante et dansante.

Dans les années 1980, le groupe connaît un succès fulgurant. Bientôt, Il se retrouve au complet avec l’arrivée de Jocelyne Béroard, Jean Philippe Marthély, Patrick St Eloi et Jean Claude Naimro au clavier. Le groupe ainsi complété, joue une musique marquée par la diversité de ses membres. Cette collaboration entre ces artistes débouche, alors sur un style nourri d’influences multiples, ouvert et constitutif d’une démarche musicale à part entière, en rupture avec les musiques antillaises de l’époque. C’est ce qui fera son succès à l’intérieur et à l’extérieur de sa région d’origine.

D’autres musiciens vont alors suivre l’exemple de Kassav’ et faire vivre cette musique aux quatre coins du globe.

  • Le zouk en plein essor

Cette musique antillaise connaît alors son apogée dans les années 80-90 : en 1989, Kassav’ se voit remettre un disque de Platine pour avoir vendu un million de disques à travers le monde. Le zouk est internationalement connu ! D’autres titres marqueront les esprits des Français comme « fruits de la passion » de Francky Vincent, ou encore le célèbre « mal’don » de Zouk machine, qui restera quatorze semaines consécutives numéro un au Top 50 français.

Pourtant, le zouk en plein essor va encore subir des transformations ce qui va lui permettre d’élargir encore son public.
Les différentes déclinaisons du zouk Le zouk est un courant musical qui génère, aujourd’hui encore, de nouvelles tendances auxquelles naturellement on donne des noms nouveaux, mais qui sont toutes nées du Zouk.

  • Le zouk love

Du zouk originel, on est très vite passé dans le zouk love. Le changement de tempo est la caractéristique de ce nouveau zouk. Au fil des années, le tempo s’est ralenti. Aujourd’hui, on assiste à un véritable engouement pour le zouk love. C’est un zouk particulier, essentiellement dansé par les jeunes. Il est l’équivalent du slow français avec un côté chaloupé et langoureux. Cette danse novatrice, pleine de sensualité contraste avec des textes pauvres qui traitent inlassablement de thèmes similaires : le plus souvent l’amour, et les rapports entre les hommes et les femmes.

  • Le zouk Rn’B

Influencée par les Etats-Unis, les artistes des Antilles françaises s’essayent depuis longtemps au style musical américain. Il était donc naturel de décliner le zouk sous le mode Rn’B. Jean Michel Rotin est l’un des premiers à avoir lancé cette nouvelle tendance musicale avec son tube « lè ou love ». Il se démarque également à sa façon de danser le break sur sa propre musique issue du courant zouk. Dès lors, de nombreux artistes se sont intéressés à cette nouvelle variation du zouk, profitant de la tendance RN’B et Rap des années 90.
Depuis, le style s’est codifié. En studio, les boîtes à rythmes remplacent les batteurs, les textes chantés en créole sont ponctués de quelques expressions anglaise, et on trouve de nombreux passages « rappés ». Tout cela se construit sans jamais perdre la rythmique originelle du zouk, qu’on n’oublierait presque, face à la profusion d’éléments surajoutés.

  • Le ragga-zouk

Le raggamuffin fait partie de ces nouveaux courants qui ont immédiatement séduit les jeunes. Aujourd’hui, la mode est au mélange du raggamuffin et du zouk. Les artistes Don Miguel et Daddy Harry ont été les premiers à lancer ce mouvement aux Antilles.

Une certaine nostalgie du zouk

Malgré toutes les déclinaisons qui touchent le zouk aujourd’hui, « le zouk des premiers temps » passionne toujours les générations qui se succèdent. Aux Antilles, il ne se passe pas une semaine sans que des soirées soient organisées pour des passionnés de « zouk rétro » qui n’est toujours pas démodé et qui continue à véhiculer toute la chaleur des Antilles.

  • Le zouk superstar

En l’espace d’une vingtaine d’années, le zouk s’est imposé comme une véritable référence musicale aux Antilles et dans le monde. Issu d’un métissage de différents styles musicaux, il a été adapté sous toutes les formes et repris dans différents pays. La Réunion, le Gabon, l’Amérique du sud et bien d’autres ont adopté le zouk et l’ont revisité. Sa renommée est telle que pour faire la fête aujourd’hui, aux Antilles, on dit : « on va zouker

Image de prévisualisation YouTube

Litteratures

Classé dans : Coups de coeurs — titoune3373 @ 10 h 35 min

Faites sauter la banqueSix ans après la crise financière provoquée par les banques, vous vous débattez encore avec la perte du pouvoir d’achat, le chômage et le spectre de la récession, mais vous ne leur en voulez pas. Les banques prélèvent chaque année sur vos comptes, automatiquement, sans votre autorisation, des centaines d’euros de frais injustifiés, mais vous ne réagissez pas. Alors que vous êtes 40 % à avoir déjà trompé votre conjoint, même s’il vous est fidèle, vous êtes 92 % à rester fidèles à votre banque, même si elle vous trompe. Il est temps de vous réveiller !
Et d’économiser de l’argent.
Beaucoup d’argent.

La Martinique

Classé dans : Les DOM TOM — titoune3373 @ 1 h 01 min

 

image

 

La Martinique (en créole : MatinikMatnik ou Lamatinik selon le Dictionnaire du créole martiniquais de Raphaël Confiant[1]) aussi surnommée « l’île aux fleurs »[2], est une île des petites Antilles (ou îles du Vent) à la fois région d’outre-merdépartement d’outre-mer (code départemental 972), région ultrapériphérique européenne située dans les Caraïbes et un Département français d’Amérique (DFA). Elle fait partie des Antilles françaises (française depuis 1635, année d’installation de la 1re colonie française par Pierre Belain d’Esnambuc).

Elle devrait son nom actuel à Christophe Colomb, premier Européen à la découvrir le 15 juin 1502. L’île est alors appelée Madanina[3]Madiana ou Mantinino[4] par ses habitants, les Kalinas[5], qui aurait désigné une île mythique chez les Taïnos d’Hispaniola. Le nom a évolué selon les prononciations en Madinina, Mada, et enfin, par influence de l’île voisine de la Dominique, le nom est devenu Martinique. En langue Caraïbe, l’île était aussi appelée Ioüanacéra (formé du préfixe ioüana = iguane et du suffixe caéra = île) c’est-à-dire l’île aux iguanes[6],[7].

La Martinique est située dans l’arc des Petites Antilles, dans la mer des Caraïbes, entre la Dominique au nord, et Sainte-Lucie au sud, à environ 450 km au nord-est des côtes du Venezuela, et environ 700 km au sud-est de la République dominicaine.

Elle est peuplée de 392 291 habitants au 1er janvier 2011[8].

La Guadeloupe

Classé dans : Les DOM TOM — titoune3373 @ 0 h 55 min

image

 

La Guadeloupe (Gwadloup en créole et, par abus de langage confondant les deux parties de l’île, Karukera en amérindien) est à la fois une région monodépartementale de l’Outre-mer français et une région ultrapériphérique européenne, située dans les Caraïbes ; son code départemental officiel est le « 971 ».

Ce petit territoire des Antilles situé dans la mer des Caraïbes, se trouve à environ 6 700 km de la France métropolitaine, à 600 km au nord des côtes de l’Amérique du Sud, à 700 km à l’est de la République dominicaine et à 2 200 km au sud-est des États-Unis. Il se compose d’îles et îlets, dont deux majeures habitées : la Grande-Terre et la Basse-Terre formant la Guadeloupe proprement dite. Plusieurs terres voisines, Marie-Galante, l’archipel des Saintes(Terre-de-Haut et Terre-de-Bas) et La Désirade sont rattachées administrativement à ce territoire.

Historiquement, la Basse-Terre est d’abord nommée « Karukéra », (« île aux belles eaux », en langue caraïbe[1]); par les Amérindiens qui l’habitent et la Grande-Terre, « Cibuqueira », (« île aux gommiers », en langue caraïbe). La Rivière Salée, bras de mer qui les sépare coupant la Guadeloupe en deux, elle était appelée « aboukétoutou » qui signifiait « détroit ». L’île prend le nom de Guadeloupe lorsque Christophe Colomb y aborde le 4 novembre 1493, en hommage à la Vierge protectrice des navigateurs, « Santa-Maria de Guadalupe  ».

26 novembre 2014

Accras de morue antillais

Classé dans : Cuisines — titoune3373 @ 22 h 51 min

image

Il vous faut…

  • 400g de morue dessalée
  • 300g de farine
  • 250 ml d’eau
  • 1 cc de bicarbonate de soude (ou levure chimique)
  • 1/2 oignon
  • 1 grosse gousse d’ail dégermé
  • Persil, oignon pays
  • 1 piment antillais + un petit verre d’eau
  • 1/2 citron vert
  • Poivre et sel
  • Huile de friture
  • Thym frais
  • Poivre et sel
  • Huile de friture

Les étapes

  1. Dans un saladier, émiettez finement la morue dessalée, à la main ou à l’aide d’une fourchette.Hachez finement l’oignon, le persil, l’oignon pays et l’ail dégermé. Ajoutez le mélange d’épices à la morue. Mélangez, salez et poivrez.
  2. Dans une jatte, préparez la pâte à accras. Versez-y la farine. Formez un puits et versez la moitié de l’eau au centre pour commencer. Mélangez délicatement puis versez au fur et à mesure l’eau restante. Vous devez obtenir une pâte semi épaisse (densité d’une crème épaisse). Si la pâte vous semble trop liquide, ajoutez un peu de farine. Si elle est trop épaisse, délayez avec un peu d’eau.
  3. Incorporez le mélange morue/épices à la pâte.
  4. Écrasez le piment antillais dans un petit verre d’eau. C’est cette eau qui permettra de pimenter la pâte juste ce qu’il faut. Ajoutez-en 1 à 3 cc, voire plus selon vos goûts. A ce stade, il faut goûter la pâte pour vérifier l’assaisonnement.
  5. Ajoutez enfin 1 cc de bicarbonate de soude, et pressez le jus du demi-citron par-dessus. Une émulsion va se produire. Incorporez-la délicatement à la pâte pour la faire gonfler, toute en légèreté.
  6. Dans une sauteuse, faites chauffer l’huile.
  7. Versez la pâte à la petite cuillère pour former de petits beignets que vous cuirez de chaque côté. Lorsque les acras sont dorés, ôtez-les avec une écumoire ou une araignée de cuisine. Laissez égoutter les accras sur du papier absorbant.
  8. Servez les accras de morue bien chauds à l’apéritif ou en accompagnement d’une crudité pour une entrée exotique authentique !
 

Chroniques Lycéennes |
Guidance intuitive gratuite... |
Passionvoiture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jfceditions
| AMICALE DES ANCIENS DU CA
| Milianadolce